ARF - Québec

Impacts majeurs négatifs pour notre secteur de l'action collective des parents sur les frais scolaires

L’action collective des parents sur les frais scolaires pourrait avoir dès maintenant un impact majeur sur l’industrie touristique québécoise en annulant ou reportant les sorties et les activités parascolaires prévues au calendrier durant les jours de classe, donc touchant toutes les sorties hivernales, muséales et parascolaires, de même que tous les voyages au Québec et à l'extérieur à venir.

Voici le contexte et la position de la Commission scolaire de Montréal mais qui se propage actuellement à l’ensemble des commissions scolaires.

« Dans le contexte de l'action collective sur les frais exigés des parents où la CSSMI et 67 autres commissions scolaires sont poursuivies, la partie demanderesse allègue, entre autres, que les sorties et les activités devraient être gratuites. L'issue du litige pourrait éventuellement constituer à la fois un risque financier pour l'ensemble des établissements de la CSSMI et une modification importante de l'école publique telle que nous la connaissons aujourd'hui. À titre de gestionnaire de fonds publics, la CSSMI ne peut prendre un tel risque, par conséquent, la consigne suivante a été émise : Pour l'année scolaire 2018-2019, aucun montant ne doit être facturé aux parents pour une activité ou une sortie qui se déroule pendant les heures de classe, à moins d'une modification législative. Cela ne signifie pas que les activités ne peuvent pas être financées autrement. En cohérence avec les enjeux, pour l'année scolaire actuelle, les directions d'école ont été invitées à analyser les activités et les sorties déjà prévues et à tendre le plus possible vers la consigne pour l'année scolaire 2018-2019. Nous comprenons et partageons la déception des élèves, des parents et des membres du personnel. Nous faisons les représentations nécessaires pour que notre école publique puisse garder ses couleurs et demeurer un lieu de qualité qui favorise la réussite et la persévérance des élèves. »

L'ARF-Québec a pris contact avec la Fédération des transporteurs par autobus qui sondera ses membres sur l'impact d'une telle mesure. Nous avons mis en alerte l’Alliance à ce sujet et nous avons convenu de voir les actions à entreprendre.

Pour appuyer nos actions, est-ce que vous auriez des statistiques sur l’ampleur des retombées économiques, sur le marché des activités scolaires et parascolaires?   Je crois qu’il y aurait un bon momentum  pour une étude de retombées économiques de ce secteur pour notre industrie.

Retour à la liste des nouvelles